Le 30 octobre dernier, le commerce Epicerie Bournigault fermait définitivement ses portes pour cause de liquidation judiciaire.

Suite à cette annonce soudaine, bon nombre de clients et de citoyens de la région sont venus témoigner leur affection à ce commerce, probablement le plus ancien d’Ancenis. Nous partageons sincèrement l’émotion de ces habitués qui fréquentaient le lieu, pour certains, depuis des dizaines d’années.

Cette nouvelle fermeture de commerce est très particulière. En effet, à plusieurs centaines de kilomètres de notre commune, l’évocation d’Ancenis rimait très fréquemment avec la cave Bournigault. Nous assistons donc avec grand regret à la disparition d’une institution qui participait au rayonnement de notre territoire et apportait également des retombées économiques à d’autres commerçants anceniens.

Nous avons surtout une pensée pour les 6 salariés qui animaient ce commerce avec compétence et qui se retrouvent aujourd’hui sans emploi. Nous leur apportons notre soutien dans ce moment difficile et dans leurs démarches à venir.

Cette fermeture repose, enfin, la question du commerce de proximité et du soutien que nous, élus locaux, pouvons et devons proposer pour le maintien d’un commerce, dans les quartiers, et notamment le centre-ville. Il nous semble important de réfléchir avec les commerçants et avec les habitants à toutes les solutions possibles pour assurer ce qui nous semble être aussi un service, à savoir permettre à tous d’accéder aux commerces, à côté de son habitation.

Les élus de la minorité

Le 7 novembre 2014.