Attribution du marché pour l’installation de la vidéo protection

Nous nous sommes abstenus sur la délibération donnant l’autorisation à Monsieur le Maire de signer le marché pour l’installation de la vidéo protection pour un montant de 383 170 € et sa maintenance de 27 432 €/an pour deux raisons.

D’une part, cette demande de vidéo protection était fortement appuyée par les services de l’État. Nous avons tenu à rappeler qu’une nouvelle fois, dans un contexte de désengagement généralisé de l’État, on demande aux communes de financer ce qui devrait l’être par la solidarité nationale.

Et d’autre part, concernant l’installation de la vidéo sur la zone commerciale de l’Espace 23, nous considérons que la COMPA, de par sa compétence sur les zones économiques, doit financer en totalité cet équipement.

Rétrocession de l’impasse Vasco de Gama

En fin d’année dernière, les habitants des « jardins de Belphaget » ont été privés d’internet à cause de fourreaux souterrains écrasés durant les travaux d’aménagement du lotissement.

Suite à cette malfaçon et avant de procéder à la rétrocession de l’impasse à la ville, il aurait été prudent de réaliser une inspection vidéo sur l’ensemble des différents réseaux afin de s’assurer de la conformité des travaux. La ville s’est contentée seulement des certificats fournis par les entreprises. Souhaitons pour les habitants et pour les finances de la commune, qu’aucun nouveau dysfonctionnement n’apparaisse ultérieurement.

Vente sur le boulevard Bad-Brückenau!

Sans attendre les conclusions du groupe de concertation sur l’aménagement du boulevard Bad-Brückenau, la Ville d’Ancenis-Saint-Géréon a cédé une partie du boulevard, afin d’agrandir les parcelles des sept futures maisons groupées en cours de construction.

Ce décroché sur l’espace public par rapport aux parcelles voisines va à l’encontre d’un aménagement paysager cohérent et qualitatif sur l’ensemble du boulevard alors que ce dernier est désigné dans le PLU comme un lieu stratégique et qu’il doit faire l’objet d’une attention particulière.

Par ailleurs, le prix de vente (50€/m²), est nettement inférieur à celui de la parcelle vendue en 2017, à l’étude Notariale (125€/m²), déjà en dessous de l’estimation des Domaines. Nous considérons que le prix de vente lié aux opérations immobilières sur ce boulevard doit être le même quel que soit l’investisseur.

Coup de chaud sous les halles !

Alors que l’on parle de plus en plus des conséquences du réchauffement climatique, il est dommage, pour le bien-être et la santé des occupants, que le confort thermique n’ait pas été intégré dans les études initiales des travaux de rénovation des halles. Pourquoi lors de l’attribution du marché de maîtrise d’œuvre, la ville n’a pas exigé la présence d’un énergéticien ? Cette omission va coûter près de 100 000 € de travaux supplémentaires, alors même que les aménagements viennent tout juste d’être terminé. Par ailleurs, nous sommes sceptiques quant à l’impact de ces nouveaux travaux censés éviter des températures intérieures comme celles déjà atteintes (près de 40°C).

Qu’en est-il des pertes éventuelles pour les commerçants qui ne sont pour rien dans la mauvaise gestion des études énergétiques, mais qui en subissement directement les conséquences pour leurs produits.

Nous souhaitons une très bonne rentrée aux élèves, étudiants et aux parents qui les accompagnent, ainsi qu’aux bénévoles des associations qui œuvrent toutes et tous pour l’intérêt général de la commune.

Rémy ORHON, Emmanuelle DE PETIGNY, Florent CAILLET, Myriam RIALET, Laure CADOREL et Mireille LOIRAT Tél. 06 79 14 60 17 Mail : ancenissaintgereon.minorite@gmail.com site : www.ancenis-minorite.fr