Dès décembre 2014, nous avons affirmé « qu’il était de notre responsabilité d’ouvrir un débat citoyen avec les Anceniens et les Saint-Géréonais pour créer ensemble, d’ici 2020, une nouvelle commune».

A plusieurs reprises, lors des différentes réunions de travail du comité de pilotage, nous avons insisté sur le besoin d’organiser une consultation des habitants avant toute décision des conseils municipaux.

Les élus de la majorité d’Ancenis contre la consultation des citoyens !

Lors des deux réunions publiques des 10 et 17 mars derniers, les habitants se sont largement exprimés sur le besoin de clarté et le souhait d’être consultés.

Sur le besoin de clarté et plus précisément sur la fiscalité, tout n’a pas été dit. En effet, la présentation de l’harmonisation des taux entre les deux communes ne prenait pas en compte :

  • le financement du programme prévisionnel des investissements 2017-2020,

  • et l’engagement de M. Le Maire d’Ancenis d’augmenter, jusqu’en 2020, les taux d’Ancenis vers les taux moyens des communes de même strate.

Concernant la consultation citoyenne, les deux Maires ont répondu simplement qu’elle n’était pas obligatoire. Certes la loi ne l’oblige pas, mais elle ne l’interdit pas non plus. Les citoyens ne doivent pas être considérés comme de simples électeurs, mais bien comme des acteurs importants.

Puisque la délibération proposée lors du conseil municipal du 27 mars n’intégrait pas les attentes exprimées par les participants des deux réunions publiques, nous avons donc présenté un amendement proposant :

  • d’organiser dans un premier temps, un large débat sur la création d’une commune nouvelle Ancenis-Saint-Géréon, afin de mobiliser une diversité d’expertises et de confronter les points de vue lors d’ateliers citoyens, cela dans le but d’une démocratie du dialogue et de l’intérêt général,

  • et de convier dans un deuxième temps, les habitants à une consultation locale sur la création d’une commune nouvelle unissant Ancenis et Saint-Géréon, au 1er janvier 2019.

Tous les élus de la majorité sans exception ont voté contre notre amendement, et ont donc ainsi voté contre un travail avec les citoyens et une consultation avant la mise en place de la nouvelle commune.

Une majorité d’élus de Saint Géréon vote contre la fusion : un deuxième échec pour les deux Maires !

En décembre 2016, nous avions désapprouvé l’initiative irrespectueuse de M. TOBIE et M. MICHAUD d’informer par voie de presse, sans attendre l’avis officiel du Conseil Municipal de Mésanger, la décision des élus de ne pas poursuivre la réflexion d’une nouvelle commune avec Ancenis et Saint-Géréon au 1er janvier 2018. Aujourd’hui, la majorité des élus de Saint-Géréon a voté contre une fusion avec Ancenis. Difficile de ne pas y voir la conséquence d’une trop grande précipitation !

Cet échec montre, de manière flagrante, que la création d’une commune nouvelle ne doit pas répondre à une quelconque stratégie politique.

Donnons une impulsion citoyenne.

Pour l’avenir de notre territoire où les habitants vivent au quotidien à l’échelle de l’agglomération, profitons de ce double échec pour faire évoluer le rapport des élus à leur pouvoir, vers un pouvoir partagé. Encourageons la participation citoyenne, y compris celle qui dérange nos propres certitudes :

  • les citoyens doivent pouvoir s’impliquer dans la création de la commune nouvelle et travailler, avec les élus, à l’organisation des futurs services municipaux ;

  • les habitant(e)s doivent être consultés pour leur avenir.

Rémy ORHON, Emmanuelle DE PETIGNY, Florent CAILLET, Myriam RIALET, Laure CADOREL et Mireille LOIRAT Tél. 06 79 14 60 17 / ancenis2014elan@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *