Nouvelle commune au 1 janvier 2019, pour un avenir en commun

Depuis le début du mandat, nous affirmons la nécessité de construire une agglomération unie et forte au service de ses habitants.
C’est pourquoi, en mai 2014, nous avons regretté que contrairement au précédent mandat, aucun élu de Saint-Géréon n’ait été proposé par M. TOBIE Maire et
Président de la communauté des communes, à l’élection des vice-présidents de la COMPA, alors que 3 élus de la ville d’Ancenis participent à l’exécutif. Le maire de Saint-Géréon, non inscrit sur la liste proposée, avait alors présenté sa candidature, sans succès.

Dans ces conditions, comment développer des synergies constructives entre les deux communes ?

Pour y répondre, nous avons proposé à plusieurs reprises d’ouvrir un débat citoyen avec les habitants d’Ancenis et de Saint-Géréon sur la nécessité de créer ensemble d’ici 2020, une nouvelle commune à l’échelle de l’agglomération, et ainsi réinventer une démocratie active pour renouer le lien entre la gestion de la commune et les besoins des habitants.

C’est la raison pour laquelle, le 27 mars 2017, lors du vote pour une nouvelle commune au 1er janvier 2018, nous avons présenté un amendement proposant :
 d’organiser un temps de concertation avec les habitants afin de confronter les points de vue dans le sens d’une démocratie du dialogue, et de convier dans un deuxième temps, les électeurs à une consultation locale sur le devenir de leur propre commune à savoir: « Êtes-vous favorable à la création d’une commune nouvelle au 1er janvier 2019 ? »

Malheureusement, notre amendement a été refusé à l’unanimité par la majorité.

Suite au premier vote négatif du conseil municipal de Saint-Géréon en mars 2017, les différents ateliers organisés par ICPA entre septembre 2017 et janvier 2018 nous ont donné raison sur la nécessité de concerter les citoyen.ne.s, avant toute décision politique. A trop vouloir se précipiter, la création d’une nouvelle commune au 1er janvier 2018 s’est pris les pieds dans le tapis avec des conséquences malheureuses sur la cohésion et l’unité.

Si on nous avait écouté, nous serions aujourd’hui dans une toute autre dynamique, pour créer dans de bonnes conditions, non seulement une nouvelle commune avec Saint-Géréon, mais peut-être aussi avec Mésanger qui souhaitait une création au 1er janvier 2019. Sur ce point, nous regrettons l’absence d’une organisation claire et précise des communes et des nouvelles communes entre elles sur le Pays d’Ancenis.

Fédérer pour construire un futur partagé

Malgré une gestion du projet non satisfaisante, il est important désormais de penser àl’avenir de la nouvelle collectivité. Même si la consultation animée par ICPA n’a pas apporté toutes les réponses aux interrogations, pour autant, la grande majorité des Anceniens ne nous a pas exprimé d’opposition à la nouvelle commune.

Lors du conseil municipal du 16 avril dernier, nous avons donc voté pour la création de la nouvelle commune Ancenis-Saint Géréon, au 1er janvier 2019.

Toutefois, nous ne pouvons pas faire comme si rien ne s’était passé depuis 2 ans.

Aujourd’hui, notre rôle est de briser cette spirale négative née d’un manque d’écoute et de compréhension, pour créer une dynamique positive et constructive. Il est important de prendre le temps de rassembler et d’apaiser les tensions. Nous devons fédérer pour construire un futur partagé. Nous nous y engageons.

Si vous souhaitez participer à la réflexion sur les harmonisations de services des 2 communes, vous pouvez nous contacter au 06 79 14 60 17 ou par mail
ancenis.elus.minorite@gmail.com

Rémy ORHON, Emmanuelle DE PETIGNY, Florent CAILLET, Myriam RIALET, Laure CADOREL et Mireille LOIRAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *