Avec les attentats à Paris, le 7 janvier et le 13 novembre dernier, l’année 2015 a été marquée par une série d’événements tragiques. Notre démocratie est fragilisée. Le repli identitaire, individualiste et le désintérêt pour la politique nous amènent à nous interroger sur le fonctionnement même de notre société.

Plus localement, la création d’une nouvelle commune avec Saint-Géréon est l’occasion de réinventer ensemble une démocratie active. Cette commune nouvelle doit se construire avec et pour ses habitants, pour répondre à un projet de territoire au service des citoyens et non à des stratégies politiques au bénéfice d’un renforcement du pouvoir d’une poignée d’élus.

Une conception exigeante de la démocratie.

Lors des élections municipales 2014, aucune des listes à Ancenis et Saint-Géréon n’a proposé la création d’une nouvelle commune. Autrement dit, nous n’avons pas été élus pour réaliser ce projet.

C’est la raison pour laquelle, les Saint-Géréonais et les Anceniens doivent être impliqués au processus de décision :

  • par le débat. Il est important de faciliter la participation active des citoyens aux diverses étapes de la création de la nouvelle commune. Des ateliers pédagogiques et participatifs doivent être mis en place pour que les citoyens puissent décider de façon éclairée de leur avenir.

  • par un référendum. Il ne peut y avoir de référendum sans réel débat préalable.

Cette approche est la seule capable de renouer le lien entre la gestion de la commune et les besoins des habitants, dans un souci de cohésion et de bien-être social.

La transparence est un élément clé de la réussite du projet.

La réflexion avance, pour l’instant sans les élus de la minorité, et sans débat au sein du conseil municipal d’Ancenis, contrairement à celui de Saint-Géréon où un comité de pilotage constitué d’élus de la majorité et de la minorité a été créé pour réfléchir sur le projet.

Une étude de faisabilité sur la création d’une nouvelle commune Ancenis-Saint Géron va très prochainement démarrer sans que nous ayons été associés à la rédaction du cahier des charges. Une étude uniquement pour ces deux communes, alors que le schéma de coopération intercommunale en date du mois d’octobre 2015 propose la création d’une nouvelle commune Ancenis, Saint Géréon et Mésanger. Loin d’être l’expression de la volonté des habitants concernés, puisqu’ils n’ont pas été consultés, ce schéma n’est pas non plus cohérent avec le travail engagé entre Ancenis et Saint-Géréon.

Nous déplorons ainsi l’absence d’une vision globale et partagée sur l’ensemble du territoire du pays d’Ancenis.

En ces temps troublés et instables, l’unité ne doit pas servir de prétexte pour empêcher les minorités de s’exprimer. La prise en compte des désaccords et leur résolution collective sont le moteur du débat public.

Nous souhaitons à toutes et tous une très bonne et heureuse année 2016. Qu’elle nous donne l’espoir d’un avenir plus juste et plus humain.

Rémy ORHON, Emmanuelle DE PETIGNY, Florent CAILLET, Myriam RIALET, Jean-Michel LEPINAY et Mireille LOIRAT Tél. 06 79 14 60 17 ancenis2014elan@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *