L’inauguration du Logis Renaissance a marqué les Journées du Patrimoine. Les visiteurs ont pu apprécier la rénovation du bâtiment, notamment la façade côté jardin. Côté rue, beaucoup ont regretté le parti pris de l’architecte de ne pas valoriser les fenêtres au prétexte qu’elles n’existaient pas jusqu’au 19ème siècle. Concernant l’intérieur, les avis sont mitigés ; pour certains, l’histoire du lieu est effacée.

De nombreux Anceniens ont déambulé dans le jardin. Ouvert sur la Loire, il se prête à l’accueil de manifestations culturelles ou festives et est un atout touristique important.

Au soir des Journées du Patrimoine très prometteuses, les portes du Logis se sont malheureusement refermées sans réel projet pour une réappropriation par les habitants. Que avenir pour ce bel endroit ?  Nous considérons, par exemple, que le rez-de-chaussée aurait été idéal pour y implanter l’Office de Tourisme du Pays d’Ancenis, au lieu de racheter l’ancien local commercial Bournigault. Ce choix n’a-t-il pas été trop précipité ?

Les halles : encore beaucoup d’interrogations et d’incertitudes !

La majorité a décidé de déclasser du domaine public l’emprise des halles pour y installer notamment une enseigne. Par ailleurs, la ville fait appel à un cabinet pour démarcher les commerçants du centre-ville et les inviter à s’installer dans les halles.

Quelle est la valeur ajoutée pour le centre-ville d’une telle démarche? Ne va-t-on pas accentuer la désertification des vitrines commerciales dans les rues du centre, alors que de nombreux pas de porte sont déjà inoccupés depuis plusieurs années?

De plus, le cloisonnement commercial à l’intérieur de la structure des halles ne risque-t-il pas de dénaturer le lieu ?

Au-delà des mots et des images de synthèse….

Les premiers travaux d’aménagement du centre-ville ont commencé. Un aménagement pensé par l’agence MAGNUM dont la Loire a été la principale source d’inspiration.

La conception semble répondre aux objectifs d’un centre-ville embelli, plus agréable et plus accessible aux piétons et vélos. L’avenir nous dira s’il aura permis de le rendre plus fonctionnel, plus attractif pour dynamiser le commerce.

Pour que le cœur de ville 2017 puisse battre durablement et soutenir l’activité commerciale, nous avons la conviction que, d’une part, les halles doivent rester un lieu public d’animation utilisé tout au long de l’année par le plus grand nombre, couplé à un projet touristique global et que, d’autre part, une politique volontariste de rénovation de l’habitat en centre-ville doit être menée.

Lors du dernier conseil municipal, nous avons réaffirmé cette conviction, partagée par beaucoup d’entre vous. Nous vous invitons à en prendre connaissance, ainsi que l’ensemble de nos interventions sur notre site : http://ancenis2014unnouvelelan.fr/, rubrique « Nos interventions », ou sur simple demande par téléphone.

Quel que soit le projet, nous souhaitons avant tout que le centre-ville délaissé depuis 2002 puisse enfin revivre.

Rémy ORHON, Emmanuelle DE PETIGNY, Florent CAILLET, Myriam RIALET, Jean-Michel LEPINAY et Mireille LOIRAT Tél. 06 79 14 60 17