Un manque de transparence et de considération

Le 21 janvier dernier, le conseil municipal votait la composition des différentes commissions.

Une semaine avant, la mairie nous a demandé de transmettre nos propositions sur la répartition des élus de la minorité. Sachant que le règlement du Conseil autorise chaque élu à s’inscrire dans 3 commissions différentes , nous avons proposé 2 élus titulaires pour chacune des commissions. Cette demande, justifiée au vu du nombre total des membres par commission (entre 6 à 11), nous permettait d’avoir 2 regards différents sur les sujets les plus complexes.

Malgré notre proposition transmise le jeudi 17 janvier, aucun retour ne nous a été fait.

Le soir du conseil municipal, avant même de divulguer la composition des commissions, Monsieur Le Maire a demandé aux élus s’ils souhaitaient un vote à main levée ou un vote à bulletin secret. Dans un souci de transparence, nous avons alors demandé d’être informés de la composition des commissions avant de choisir le mode de scrutin. Les élus de la majorité ne l’ont pas jugé nécessaire et Monsieur le Maire n’a pas donné suite à notre requête.

C’est seulement après que nous avons découvert que notre proposition d’avoir 2 représentants permanents par commission n’était pas retenue. Malgré nos diverses interventions rappelant notamment notre travail dans les commissions précédentes où certains s’accordent à reconnaître notre attitude positive et constructive, tous les élus de la majorité sans exception ont voté contre notre proposition. Ce peu de considération envers les élus de la minorité et les habitants qu’elle représente, relève d’une posture d’un autre temps.

Ils ont refusé de nous garantir les conditions favorables à l’exercice de notre mandat et à notre rôle de représentation de la pluralité démocratique. Une attitude déplorable et non constructive alors que lors du 1er conseil municipal, Monsieur Le Maire avait indiqué vouloir donner des signes de respect et d’écoute. Force est de constater que les actes n’ont pas suivi la parole.

Recherche local !

Dans le cadre réglementaire de la nouvelle commune, un local permanent doit nous être mis à disposition par la mairie. A ce jour, la majorité nous indique toujours chercher ce local alors que la création de la nouvelle commune a été décidée il y a déjà presque 1 an.

Bon à savoir !

Le mot de la minorité est notre seul espace municipal d’expression alors que la majorité dispose de l’ensemble du bulletin pour exprimer ses vues et présenter ses projets. Le cabinet du Maire nous demande de lui adresser nos textes 15 à 20 jours avant la parution des bulletins, sans que nous ayons connaissance des articles de la majorité. Nous n’avons donc pas la possibilité d’être réactifs avec l’actualité. C’est ainsi que pour ce bulletin, nous avons dû transmettre notre mot avant le 11 février.

Enfin, nous avons constaté à plusieurs reprises que les courriers ou invitations envoyés en mairie à l’attention de tous les élus ne nous sont pas toujours transmis. Nous vous invitons à nous adresser une copie à notre adresse mail ou sous enveloppe cachetée à notre nom en mairie.

Nous comptons sur votre soutien pour défendre un bon fonctionnement démocratique de la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.