Le secrétaire général des Nations Unies a réclamé un changement de modèle de développement, « Si nous ne changeons pas d’orientation d’ici 2020, nous risquons (…) des conséquences désastreuses pour les humains et les systèmes naturels qui nous soutiennent ».

A la COMPA, nous n’avons cessé de rappeler depuis le début du mandat la nécessité d’engager la collectivité vers un modèle de développement durable, pour une prospérité partagée sur notre territoire à la hauteur des plus grands défis du 21e siècle.

Développement Durable : un engagement sans conviction !

Préalablement au vote du budget, les collectivités de plus de 50 000 habitants doivent présenter un rapport annuel des actions engagées en matière de développement durable. Une exigence issue de la loi Grenelle 2 de juillet 2010 que nous avons demandée de respecter à plusieurs reprises à la COMPA. Ce n’est que le 7 février dernier que le premier rapport a été présenté en conseil communautaire. Une présentation uniquement pour se conformer à la loi, mais un document qui reste insuffisant pour mesurer l’efficacité réelle des actions.

Lutte contre le dérèglement climatique : un manque d’ambition !

Lors de l’approbation du Plan Climat Air Énergies Territorial (PCAET obligatoire pour les collectivités de + 20 000 habitants), nous avons émis des doutes quant à sa réelle efficacité pour atteindre les objectifs de la COP 21, à savoir une hausse des T° limitée à +1,5°C, au-delà de laquelle l’humanité est fortement menacée.

Contrairement à de nombreux autres territoires, la COMPA n’a pas souhaité inscrire le Pays d’Ancenis vers un « Territoire à énergie positive et croissante verte » qui pourtant aujourd’hui devrait être un minimum. Nous considérons qu’au-delà des discours, il est urgent de réévaluer le niveau de priorité des actions inscrites dans le PCEAT.

Malheureusement, la consultation de la population concernant le PCAET est prévue entre le 6 août au 10 septembre 2019 (période de pause estivale et de rentrée) et seulement via le site internet de la COMPA. Malgré cette période mal choisie, qui n’est pas de nature à faciliter la participation du plus grand nombre, nous vous invitons à y participer !

Préservation de la Biodiversité et Alimentation : des choix incohérents !

L’agroécologie (l’application de méthodes écologiques à l’agriculture) a de nombreux effets positifs, en termes de protection des éléments naturels, de développement économique durable, de vitalité du territoire et de santé publique. Il est fortement regrettable que la COMPA et les communes n’aient pas souhaité entrer dans le capital de la SCIC Légumerie du pays d’Ancenis, qui aurait permis de structurer une offre alimentaire de proximité plus écologique pour la restauration collective.

Il est tout aussi déplorable de constater que, dans le cadre de la convention de partenariat COMPA – Chambre d’Agriculture, l’accompagnement de l’activité agricole vers l’agroécologie n’ait pas été recensé comme un axe d’actions prioritaires, alors qu’une étude récente a démontré que l’agroécologie pourrait nourrir durablement 530 millions d’Européens en 2050.

Anecdotique mais pas que…EDEN3 : nouvelle chambre d’enregistrement de la COMPA

Les prochaines séances du conseil communautaire auront lieu dans la petite salle du cinéma EDEN 3, garantissant soit-disant le bon déroulement des séances. De très bonnes conditions propices à l’assoupissement des élus enfoncés confortablement dans les fauteuils, mais inadaptées pour travailler et débattre sur les enjeux et défis à relever pour les générations futures.

Rémy ORHON, Emmanuelle DE PETIGNY, Florent CAILLET, Myriam RIALET, Laure CADOREL et Mireille LOIRAT Tél. 06 79 14 60 17 Mail : ancenissaintgereon.minorite@gmail.com site : www.ancenis-minorite.fr