Une histoire sans fin ?

Le 24 avril 2014, la presse locale titrait « Enfin un projet sérieux d’utilisation des Halles ». Selon Monsieur Le Maire et M BERTHELOT adjoint à l’aménagement, le projet ainsi présenté « est une bonne nouvelle, nous travaillons avec ces cinq commerçants depuis un an et demi. Il répond totalement à l’attente des Anceniens. Il y aura des produits pour tous les jours…/…et surtout le retour d’une poissonnerie à Ancenis », oubliant au passage, celle installée au centre commercial du Bois-Jauni.

Un an après, les commerçants jettent l’éponge. Le projet annoncé avec empressement dans la presse, au lendemain des élections municipales 2014, est finalement abandonné.

Au printemps 2016, la ville annonce au moins six nouveaux porteurs de projets. En mars 2017, lors du conseil municipal, bonne nouvelle, Monsieur le Maire répond à nos questions en indiquant que ce sujet ne lui procure plus d’insomnie. L’espace est rempli aux trois quarts, avec en septembre 2017, l’ouverture d’une boulangerie venant compléter celles déjà présentes en centre-ville, le transfert de la pharmacie située à proximité et l’implantation d’une supérette.

Mais au moment où nous écrivons ces quelques lignes, seule la pharmacie assure une ouverture prochaine.

Monsieur le Maire dit avoir rempli son rôle et pour l’adjointe en charge de la réalisation des travaux, « on a fait notre job, en récréant un espace public accueillant. On espère que l’objectif des Halles qui était de rebooster le commerce du centre ville sera atteint». Alors que nous apprenons la fermeture prochaine de la Poste en centre-ville qui va réduire encore le flux des chalands, est-ce un nouvel aveu d’échec ? L’avenir nous le dira. Mais a-t-on tout essayé ?

Tous concernés.

Sur proposition de l’association des commerçants, la mairie a créé un comité de pilotage pour le commerce local, regroupant des élus de la ville, l’association, la COMPA, la CCI et la Chambre des Métiers.

Considérant le bien-fondé de ce comité de pilotage qui, au vu des enjeux pour l’avenir du centre-ville, doit rassembler toutes les forces politiques de la commune, nous avons demandé à y participer. Monsieur Le Maire nous a répondu que nous n’étions pas des personnes qualifiées pour réfléchir autour de la problématique du commerce.

Certes, dans notre programme électoral, nous avons proposé un projet différent : faire des Halles un lieu central d’animations pour redynamiser le centre et aménager une épicerie-primeurs dans l’ancien magasin « Bournigault » pour des porteurs de projets qui avaient fait acte de candidature (étonnamment, la COMPA a acheté précipitamment ces locaux pour y placer le siège de l’office de tourisme intercommunal du Pays d’Ancenis). Aujourd’hui, ce commerce de proximité aurait certainement rouvert et contribué à redynamiser le centre historique.

Au-delà de ces différences de projet, il n’en demeure pas moins que la revitalisationdu centre-ville dépend de la capacité de la Mairie à laisser s’exprimer la diversité des points de vue dans une co-création positive. Par ailleurs, pour faire vivre une démocratie vivante et, vu l’attachement des Anceniens au centre-ville, il nous semble important d’associer également ses habitants et ses usagers, pour exprimer leurs attentes, leurs envies et leurs idées autour d’un débat citoyen. Il s’agit là de partager ensemble des solutions pour une problématique qui nous concerne tous.

Rémy ORHON, Emmanuelle DE PETIGNY, Florent CAILLET, Myriam RIALET, Laure CADOREL et Mireille LOIRAT
Tél. 06 79 14 60 17 Mail : ancenis.elus.minorite at gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *